? Editing: Post:21.body Save Delete Cancel
Content changed Sign & Publish new content

Owra Stories

Blog écrit en français.
Relate les histoires d'un monde fantastique, et notamment la campagne de jeu de rôle "Fragment de Destin", basé sur Pathfinder.

Follow in NewsfeedFollowing

Prochaines publications:

(mis à jour le

Avancement actuel:


Latest comments:

Add new post

Title

21 hours ago · 2 min read 0
Body
Read more

[Fragment de destin] Partie 1 : Prologue (1/5)

on Mar 08, 2016 · 1 min read

Chapitre 1 : La mine

Suivre ce magicien n'était peut-être pas la meilleure idée qui soit. C'était la pensée que partageaient les 3 compagnons, alors qu'ils fuyaient au travers des tunnels caverneux de cette mine antique, pas si abandonnée qu'ils ne l'avaient prévu. Poursuivis par une horde de gobelins et de créatures plus sombres et mortelles les unes que les autres, Norbak, Amaryllis et Alexandros se frayaient un chemin au travers de ce dédale hostile, courant pour leurs vies.


Ni le mage, ni le guerrier qui les accompagnaient jusque-là n'étaient visibles. Peut-être happés par la horde, peut-être perdus dans un autre tunnel, ils n'étaient plus avec eux. Ils cheminèrent jusqu'à une immense caverne, éclairée par des lueurs orangeâtes inquiétantes, qui semblaient émaner du sol, à quelques dizaines de mètres. Mais ce qui fit luire les yeux des trois aventuriers fut la vision d'un pont, en arche, à peine trente mètres plus loin. Pleine d'espoir, la compagnie arriva à proximité de celui-ci, apercevant le gouffre béant devant leurs pieds, au fond duquel un magma visqueux, plein de soufre, bouillonnait en glissant au loin, tel une rivière de gélatine.

"Vite !" S'écria Alexandros. Amaryllis s'élança. Le pont était brisé en son centre, tenant comme par magie encore debout. Elle sauta, légère, passant le gouffre, suivie du grand blond Norbak. Alexandros, dans sa lourde armure, dut prendre tout son élan, une dizaine de créatures quelques mètres derrière lui, et rattrapé in-extrémis par ses compagnons pressés.

Courant à toute allure, les aventuriers quittèrent la caverne sous une pluie de flèches mal ajustées, qui les manquèrent, avant de s'engager dans un escalier grimpant.

Ce n'est qu'après une course effrénée et éreintante que le groupe finit par sentir le vent frais caresser leurs visages, revigorant les cœurs ; et finalement ils débouchèrent sur une petite corniche herbeuse, blanchie à droite et à gauche par la neige, qui leur donna une vue plongeante sur le nord du pays ; un grand soleil de midi tapant sur le flanc de montagne duquel lequel ils venaient d'émerger.

Tombant à genoux, le guerrier en armure noya son visage couvert de sueur dans la poudreuse glacée.

0 Comments:

user_name1 day ago
Reply
Body
This page is a snapshot of ZeroNet. Start your own ZeroNet for complete experience. Learn More